En Aïkido, nous recherchons la voie traditionnelle des arts martiaux japonais, appelée BUDO.

L'Aïkido est un art martial élaboré par O Sensei (japonais pour "grand maître") Morihei Ueshiba au long d'une période de plus de 60 ans et basé sur la riche tradition des arts martiaux japonais.

O Sensei

Morihei Ueshiba vécut du 14 décembre 1883 au 26 avril 1969. Il était l’élève le plus connu de Sokaku Takeda, chef du Daito Ryu Jujutsu, la branche de Jujutsu qui fut la plus pratiquée au Japon avec une tradition datant d’il y a 900 ans.

Précédant la seconde Guerre Mondiale, l’influence du Daito Ryu était clairement présente dans l’art martial pratiqué par O Sensei, mais par la suite transita progressivement vers l’Aïkido d’aujourd’hui. Dans les années précédant et suivant la seconde Guerre Mondiale, O Sensei vécut une évolution spirituelle vers une philosophie pacifique qu’il intégra dans son Aïkido. L’Aïkido de O Sensei était vivant et il l’adaptait constamment au rythme de son corps vieillissant jusqu’à ses dernier cours, quelques mois avant sa mort.

Les aïkidokas actuels se trouvent confrontés à un double défi : d’une part, la nécessité de trouver un équilibre entre l’aspect moral et l’aspect combatif de l’Aïkido, et d’autre part, la question suivante…
Quel Aïkido est le « bon » Aïkido? Celui d’avant-guerre, celui d’après-guerre, le ki-aïkido, ou l’une ou l’autre forme dérivée établie par les meilleurs élèves de O Sensei ?

Spirituel > < martial

En Aïkido, nous recherchons la voie traditionnelle des arts martiaux japonais, appelée BUDO. De ce point de vue martial, toutes les techniques d’Aïkido sont en elles-mêmes dangereuses.
Cependant, les caractères originaux du BU(-DO) contiennent la signification « arrête la lance ». Autrement dit : comment éviter le combat? C’est ainsi que Tomita Sensei parle du « sabre qui donne la vie », plutôt que du « sabre qui prend la vie ». L’Aïkido étant une forme de BUDO, il comprend cet aspect spirituel et pacifique de manière fondamentale.
C’est à l’élève de comprendre ceci.

Formes et techniques d’Aïkido

Tout processus d’apprentissage débute par l’assimilation de formes de base. Chaque école d’art martial japonais accorde plus ou moins d’importance à certaines idées, stratégies, préparations physiques et morales, généralement réunies dans les kata ou exercices type.
Néanmoins, insister trop fermement sur ces formes fixes mène à un art martial rigide et sans vie. Ce qui pourrait, dans le pire des cas, causer la perte de la consistance de l’art martial, n’en gardant que l’apparence.
Lorsque les formes de base ont été assimilées, on doit alors les rendre vivantes (« katashi ») en les cassant, afin d’en créer une infinité de nouvelles formes.

O Sensei appelait ceci l’Aïkido TAKEMUSU : de nouvelles techniques nées de la nécessité du moment.

Ceux qui pratiquent l’Aïkido pendant des années découvrent la logique remarquable, l’élégance et la puissance de l’Aïkido. Le génie de O Sensei est présent dans chacune des techniques.

A chaque entrainement, nous pratiquons donc « la voie de O Sensei ».


Es Tu Intéressé? Une Question?